17 jeunes du 12e arrondissement de Paris assignent l’Etat en justice suite à des actes de violence et de discrimination.

(Paris, 4 juillet 2019). Mercredi 3 juillet, 17 jeunes adultes habitant le 12e arrondissement de Paris ont assigné l’État devant le TGI de Paris en réparation des actes de violences et de discriminations qu’ils ont subis mineurs, pendant plusieurs années, de la part des agents de police appartenant à la brigade « Groupe de soutien des quartiers » (GSQ) du commissariat du même arrondissement, ces derniers se faisant appeler « les Tigres ». Ces jeunes entendent engager la responsabilité de l’Etat en (...)

Lire la suite de « 17 jeunes du 12e arrondissement de Paris assignent l’Etat en justice suite à des actes de violence et de discrimination.»

À la une

  • Lettre ouverte au Président de la République

    Mardi 5 décembre, les membres de la plateforme ont transmis un courrier au Président Emmanuel Macron.
    Objet : Mise en place de la police de sécurité du quotidien / en finir avec les contrôles au faciès
    Fait le 05/12/2017
    A Paris,
    Monsieur Le Président de la République,
    Le 18 octobre, vous (...)

  • Vidéo : procès pour contrôle au faciès pendant une sortie scolaire

    Lundi 22 octobre 2018, à 13h30, le premier procès pour contrôle au faciès pendant une sortie scolaire aura lieu au Tribunal de Grande Instance de Paris.
    En mars 2017, à la fin d’une sortie scolaire, Mamadou Camara, Ilyas Haddaji et Zakaria Hadji Mmadi, trois anciens élèves du lycée Louise Michel (...)

  • Il est possible de contester les contrôles au faciès !

    Dans une décision historique, le 9 novembre 2016, la Cour de Cassation, la plus haute Cour du pays, a jugé que les contrôles au faciès étaient illégaux car discriminatoires. Ils constituent de surcroît une faute lourde, c’est-à-dire un acte particulièrement grave.
    Concrètement la Cour a estimé qu’il y (...)

  • Propositions de réformes pour en finir avec les contrôles au faciès

    La Plateforme "En finir avec les contrôles au faciès" a mis à jour son document de propositions de réformes ! Venez le découvrir !
    La Plateforme « En finir avec les contrôles au faciès » est une coalition d’organisations non-gouvernementales. Ensemble, elles s’efforcent de promouvoir des réformes en vue (...)

  • Je souhaite accueillir l’exposition Egalité Trahie

    L’exposition nomade " ÉGALITÉ TRAHIE" vise à mettre en lumière les impacts des contrôles au faciès. À travers un parcours mêlant témoignages, photo-portraits et textes, le visiteur pourra prendre la mesure de ce phénomène qui tend à se banaliser. Un parcours scénographique a été créé par l’Agence PAM, afin (...)

  • Loi antiterroriste : vers une explosion des "contrôles au faciès" ?

    Les associations de défense des droits de l’homme s’inquiètent notamment du contenu de l’article 10.
    Quitter l’état d’urgence, l’air de rien. Tel pourrait être l’ambition du controversé projet de loi "renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme" que les députés ont adopté en première (...)

  • Cour de cassation, décision du 9 novembre 2016

    Les 13 jeunes hommes, qui ont intenté le 11 avril 2012 une action contre l’État pour des contrôles d’identité discriminatoires, ont remporté une victoire judiciaire historique le 9 novembre 2016
    La Cour de cassation a confirmé la condamnation de l’Etat pour contrôles au faciès dans trois des dossiers. (...)

  • En finir avec les contrôle au faciès : trois lycéens assignent l’Etat en justice

    La plateforme « En finir avec le contrôle au faciès » apporte son soutien aux trois lycéens ayant saisi la justice afin de voir condamner l’Etat pour « pratique discriminatoire », suite à des contrôles policiers lors d’une sortie scolaire.
    Ce lundi 10 avril, trois lycéens d’Épinay-sur-Seine, Mamadou, (...)

Albums les plus récents